Stratégie paysage

La notion de qualité de vie, qu’elle soit liée à l’habitat, aux espaces de travail ou aux loisirs est étroitement associée aux valeurs que représentent la nature et le paysage, qu’il soit naturel ou bâti. Ces valeurs paysagères largement reconnues dans l’agglomération participent directement à son identité et à son attractivité économique et résidentielle. La stratégie paysage du PALM établit des principes mis en œuvre tant au travers de projets exclusivement paysagers, qu’au travers de projets d’urbanisation, infrastructurels et environnementaux.

Stratégie paysage

Carte

Décembre 2016

Assurer l'accessibilité, la diversité et la qualité des espaces ouverts

Naturels ou construits, les espaces ouverts constituent des lieux de détente et de loisirs, favorables à la santé de la population. Leurs caractéristiques sont fortement influencées par leur localisation : rives de lac, parcs d’agglomération, parcs urbains et espaces publics.

1
Le lac Léman et ses rives
Tempête

Ils sont considérés par la population comme des espaces de loisirs et de ressourcement attrayants, à l’origine de leur forte fréquentation. Le maintien, voire l’amélioration de l’accessibilité aux rives ainsi que l’adaptation des aménagements d’accueil du public, sont un objectif primordial. Il s’agit de reconnaître les opportunités existantes et d’augmenter l’offre en espaces publics, grâce au réaménagement qualitatif des cheminements et à la création de plages.

Espaces agricoles et forestiers, mais également de détente, de loisirs ou de sport, ils forment de grandes étendues non bâties favorables au ressourcement de la population urbaine. Ces grands espaces ouverts d’agglomération font l’objet de projets en accord avec leur vocation et identité. L’amélioration de leur accessibilité en transports publics et leur intégration dans le réseau de mobilité douce font parties des objectifs du PALM. Ceci en prônant une cohabitation harmonieuse entre les multiples usagers, notamment entre les exploitants agricoles et les promeneurs.

Ils ponctuent l’espace construit et offrent des espaces verts aisément accessibles. Souvent concentrés autour des centralités de Lausanne et de Morges, les parcs urbains de qualité, dont le maintien est l'un des objectifs du PALM, répondent aux besoins de détente de la population. Leur prise en compte dans les projets urbains est indispensable afin de garantir un accès à des espaces verts de proximité.

Les espaces publics se concrétisent généralement sous forme de rues, de places et d’interfaces de transport. Lieux de sociabilité par excellence, ils participent pleinement à l’intensité urbaine. Les processus de projets urbains, en particulier dans les centralités, les sites stratégiques et les polarités, doivent préserver et favoriser leurs qualités paysagères. Une coordination entre les développements urbanistiques et la mise en valeur des espaces ouverts est en ce sens indispensable.

Valoriser les spécificités des espaces construits

 

Les espaces construits, composante paysagère de l’agglomération, engendrent des intensités urbaines qui varient selon leur configuration. Alors que les centralités principales d’agglomération se caractérisent par un tissu bâti compact, les centres historiques, comme par exemple les bourgs, se démarquent par une ambiance pittoresque et paisible.

 

Bien que l’agglomération soit reconnue pour sa diversité d’espaces construits, elle court un risque d’uniformisation par la répétition d’opérations urbanistiques similaires. L’un des objectifs est de renforcer les aspects paysagers dans le cadre des projets urbains et des espaces ouverts. Il est également important de valoriser les spécificités locales, tout en jouant sur les densités et la variété des formes.

Créer des axes d'espaces publics entre les centralités

 

Les axes d’espaces publics dessinent un réseau est-ouest, en reliant les 4 centralités principales de l’agglomération: Morges, Renens, Lausanne, Pully. Leur tracé offre des espaces de rencontre et de détente importants.

 

La qualité et le confort de ces connexions est donc primordiale. La prise en compte d’aménagements paysagers le long des axes forts de transports publics et lors de projets de requalifications de routes urbaines est préconisée.

Mettre en valeur les points de vue sur le grand paysage

 

Implantée sur une forte pente, l’agglomération offre une multitude d’échappées paysagères et de points de vue s’ouvrant par exemple sur Lavaux, l’embouchure de la Venoge encore le Jura ou les Préalpes.

 

Le maintien de ces dégagements visuels sur le lac, les Alpes, le Jura, les massifs boisés du Jorat et les grands vignobles ainsi que l’amélioration de leur accessibilité sont primordiaux dans les projets urbains et paysagers.

Renforcer les liaisons paysagères majeures et favoriser leur accessibilité

 

Les liaisons paysagères majeures ont pour ambition de mettre en relation le lac au sud et les vastes paysages naturels, forestiers et agricoles au nord de l’agglomération. Elles sont complétées par une liaison Est-Ouest le long des rives du lac.

 

L’accessibilité à ces liaisons, ainsi que la continuité et la qualité des cheminements qui leur sont rattachés sont renforcées, tout en favorisant la préservation des écosystèmes sur leur long.