Région Morges

Coupée par l’autoroute et les voies CFF, l’enjeu principal de la région est de recomposer harmonieusement l’espace à travers un projet d’urbanisation cohérent, valorisant un superbe paysage naturel, et renforçant des réseaux de mobilité douce et de transports publics.

Territoire

8

communes

Echandens, Echichens, Denges, Lonay, Lully, Morges, Préverenges, Tolochenaz

image

Porte d’entrée ouest de l’agglomération, c’est un territoire de transition entre l’espace rural et l’espace urbanisé, organisé en réseau de noyaux villageois autour de Morges, la deuxième ville-centre de l’agglomération.

 

 

 

 

Porte d’entrée ouest de l’agglomération, c’est un territoire de transition entre l’espace rural et l’espace urbanisé, organisé en réseau de noyaux villageois autour de Morges, la deuxième ville-centre de l’agglomération.

 

 

 

 

(c) Jean-Michel Zellweger

Projets d'importance

Renaturation du Bief

Le projet a été mené de concert par les communes de Morges et de Préverenges. Aujourd’hui, le cours d’eau a retrouvé un lit naturel et le port a dans le même temps été rénové. Les autorités ont voulu ce secteur exemplaire en matière de biodiversité. La renaturation consiste à redonner à un cours d’eau artificiel les caractéristiques proches de son état naturel en restaurant au mieux son fonctionnement et son équilibre écologique. Les objectifs de ce chantier étaient de recréer des rives naturelles, de reconstituer un espace propice au « milieu aquatique » et de diversifier les milieux favorables à la faune et à la flore locale, tout en offrant un lieu de détente à la population. L’embouchure a été aménagée pour accueillir différentes espèces d’oiseaux migrateurs sur des substrats variés (vase, sable, graviers ou rochers). Depuis des années, Préverenges est une escale printanière incontournable pour les oiseaux migrateurs qui arrivent d’Afrique et sont en route pour la Toundra arctique. Le projet de renaturation du Bief constitue un relais bien placé pour les oiseaux limicoles car il se trouve dans la baie la plus septentrionale du Léman. Image : (c) Journal de Morges.

Morges Gare Sud – 1re phase (2017-2021)

Le quartier Morges Gare-Sud, avec ses connexions multiples et son réseau dense de transports publics, est un concentré de vitalité urbaine qui forme le cœur morgien de l’agglomération. Et s’il est avant tout une gare, avec sa place publique, dans l’esprit de beaucoup de Morgiens, le quartier Morges Gare-Sud n’en est pas moins un lieu de vie, caractérisé par une grande mixité d’habitats, d’activités commerciales et de services publics.

Au milieu de la ville, ce quartier, entièrement renouvelé, agira comme un trait d’union bienvenu entre une cité au cachet historique et une ville moderne et attractive.

Le quartier Morges Gare-Sud offrira à terme quelque 70 000 m2 de plancher, destinés pour moitié à l’habitation, soit près de 400 logements. Il accueillera 900 à 1000 habitants et 600 emplois, qui viendront enrichir le tissu économique local.

Aménagements de qualité, commerces, équipements publics contribueront à garantir la qualité de vie des usagers du futur quartier et à accroître celle de l’ensemble des habitants de Morges pour en faire un quartier agréable et vivant.

Image : (c) morgesavenir.ch

La Voie Verte

La Voie verte d’agglomération est un cheminement piétons et cyclistes continu et sécurisé, adapté pour les loisirs et les déplacements utilitaires. A terme, elle devrait traverser toute l’agglomération de Saint-Prex à Lutry, reliant au passage plusieurs destinations importantes allant du Parc des Sports et des Quais à Morges à la gare de Lausanne en passant par la gare de Prilly-Malley et les Hautes Ecoles.

Le tracé de la Voie verte dans la région morgienne s’étendra sur une longueur d’environ 12 km, de St-Prex à la Venoge. Cette dernière constituera la colonne vertébrale du réseau de mobilité douce pour les déplacements Est-Ouest et reliera notamment le bourg des communes de Saint-Prex, Morges, Préverenges et Denges.

Sur son parcours, la Voie verte comprendra des séquences de caractère très différent : des traversées de bourg, de villages et de quartiers résidentiels, des tronçons le long des quais et des rives du lac, ou encore le long d’axes de transports tels que la route cantonale et les voies CFF. Malgré cette diversité, l’objectif est de garantir des aménagements continus et sécurisés pour les usagers des modes doux. Image : (c) Gabrielle Besenval

Plus d'informations

Région Morges
Rue du Dr Yersin 1
1110 Morges

Tél. 021 546 85 13
Courriel : info@regionmorges.ch