Stratégie urbanisation

L’agglomération Lausanne-Morges connaît une croissance soutenue en habitants et en emplois qui confirme son attractivité économique et résidentielle. Pour répondre à ce dynamisme, le projet d’agglomération s’est doté d’une stratégie d’urbanisation qui vise à créer les conditions pour accueillir plus de 75’000 nouveaux habitants et 45’000 emplois entre 2015 et 2030.

Stratégie urbanisation

Carte

Décembre 2016

Objectifs

Développer l'agglomération vers l'intérieur

 

L’un des principaux objectifs de la stratégie d’urbanisation est de concentrer le développement de l’agglomération vers l’intérieur du milieu bâti, en coordination avec une conception multimodale de la mobilité. Ceci pour freiner l’étalement urbain et économiser l’utilisation du sol.

 


Pour atteindre cet objectif, la réalisation des projets d’urbanisation se fait en réhabilitant des friches, en requalifiant des sites existants et en valorisant les zones construites et les réserves en zone à bâtir.

 


Le processus de densification du tissu urbain s’effectue selon le principe de coordination entre urbanisation et mobilité, autour des gares et sur les axes structurants de transports publics.

Stratégie

Adapter la densité au contexte urbain

 

La stratégie d’urbanisation prône une densité adaptée au contexte urbain. Elle vise une mixité entre l’habitat, les activités et les équipements et favorise la création d’espaces publics de qualité.

 


Densifier l’agglomération s’accompagne d’une recherche de qualité urbanistique. Le but est de tendre vers une « intensité urbaine » grâce à des quartiers animés, respectueux des qualités patrimoniales et de valeurs paysagères, facilement accessibles en transports publics et en mobilité douce.

Mission

Assurer la diversité des fonctions urbaines

 

La mixité s’applique à des échelles territoriales différentes. Des quartiers mixtes abritant logements, activités, commerces et équipements coexisteront avec des territoires plus monofonctionnels comme les grands centres de formation (UNIL, EPFL) ou les zones d’activités destinées aux activités secondaires et artisanales.

 

Ces zones sont essentielles pour maintenir, à l’échelle de l’agglomération, un tissu économique diversifié.

Renforcer l'armature urbaine

L’ambition du PALM est de créer des espaces de vie de proximité, en réduisant les distances entre l’habitat, le travail, les services, les loisirs et autres équipements. Ceci grâce à une armature urbaine multipolaire composée de sites stratégiques, de centralités et de polarités.

Sites stratégiques

Cibler les développements urbains

Les 10 sites stratégiques de l’agglomération permettent d’accueillir un nombre important d’habitants et d’emplois, grâce à la réalisation de nouveaux quartiers de qualité et au développement de sites d'activités. Ils se caractérisent par une très bonne accessibilité en transports publics et en mobilité douce.

Centralités

Les lieux d’intensité urbaine par excellence

Les centralités combinent densité et qualité. Il existe 3 niveaux de centralités : principales, secondaires, locales.

Polarités

Des lieux à forte attractivité

Il existe 3 types de polarités dans le PALM : les polarités qui regroupent les activités liées aux loisirs, à la culture, à la santé, aux sports et à la formation ; les polarités à prédominance d’activités tertiaires (services) ; les polarités à prédominance d’activités industrielles et artisanales.