Sites stratégiques

Lieux propices pour des développements dynamiques et de grande qualité, les 10 sites stratégiques accueilleront la développement urbain de manière ciblée à l’intérieur du PALM. Ils accueilleront un nombre important d’habitants et d’emplois, grâce à la réalisation de nouveaux quartiers d'habitations et de services. Ces sites permettront également le développement de sites d'activités. Ils se caractérisent par une très bonne accessibilité en transports publics et en mobilité douce.

1
Site A : Les Fiches – Vennes – Croisette

Situé au nord-est de l’agglomération, à proximité immédiate du métro m2, de la jonction autoroutière de Vennes et de la route de Berne, ce site accueille un parc scientifique dédié essentiellement aux sciences de la vie, des sites de loisirs, de services et de commerces. Il est également prévu de densifier les zones d’habitation le long de la route de Berne, notamment dans le secteur des Fiches qui constitue un chantier de logements de grande importance.

Situé à cheval sur les communes de Lausanne et du Mont-sur-Lausanne, bordé à l’ouest par l’aéroport et le parc d’agglomération de la Blécherette, ce site est appelé à accueillir une partie du projet lausannois Métamorphose, avec l’éco-quartier des Plaines-du-Loup, le métro m3, le nouveau centre sportif de la Tuilière ainsi que de nouveaux quartiers d’habitation.

Situé au nord de l’agglomération, le site longe l’axe du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) sur les communes de Romanel-sur-Lausanne, Lausanne et Cheseaux-sur-Lausanne. Une image directrice est en cours d'établissement sur la partie sud du site stratégique, entre Romanel et Lausanne. Ceci dans le but d'une densification des zones industrielles et d’activités existantes. Ce secteur pourrait en effet offrir à l’agglomération un véritable pôle économique dédié à l’activité secondaire desservi par un LEB en constante amélioration. L’image directrice met l’accent sur la préservation des qualités environnementales, paysagères et agricoles du site. Sa faisabilité s'appuiera sur des investissements réalistes.

Ce site stratégique, le plus vaste du PALM, intègre notamment l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, l’Université de Lausanne ainsi que le futur campus Santé. Il accueillera une grande densité d’habitants et d’emplois, dans plusieurs nouveaux quartiers multifonctionnels. Le site jouit également d’une excellente desserte par le métro m1 et par l'autoroute et dispose de qualités paysagères remarquables.

Ce site autrefois industriel se transforme peu à peu en une zone d’activités tertiaires et de logements. La nouvelle halte ferroviaire Prilly-Malley et le futur tram Lausanne-Renens-Villars-Ste-Croix offriront une desserte optimale pour les usagers de cet espace, qui accueille notamment le nouveau centre sportif de Malley, infrastructure d’importance cantonale. Une série de nouveaux quartiers, avec des vocations et formes urbaines propres, se développeront. D’importants investissements seront consentis pour mettre en place un réseau d’espaces publics et verts de qualité ainsi que pour favoriser l’usage des transports publics et renforcer le maillage écologique.

Situé autour de la jonction autoroutière de Crissier et de la gare de Bussigny, et bientôt traversé par le tramway t1, ce site est appelé à se densifier. Les infrastructures publiques seront développées pour mettre en place un réseau d’espaces publics et d’espaces verts de qualité, faciliter les déplacements par de nouveaux franchissements de voies ferrées, favoriser l’usage des transports publics et renforcer le maillage écologique.

Situé entre la jonction de Crissier et le centre de Prilly, ce site longe la route de Cossonay et enjambe le vallon de la Mèbre, qui rejoint le centre de Renens. Il comprend les terrains non bâtis situés de part et d’autre de la route cantonale 251. Porte d’entrée de l’agglomération, ce site est appelé à se développer en des quartiers denses et mixtes parallèlement au réaménagement de la route cantonale 251 qui accueillera une ligne de bus à haut niveau de service.

Ce site comprend les poches industrielles de St-Sulpice et d’Écublens situées à proximité du lac et du cordon vert de la Venoge. En grande partie urbanisé, il gagnera en attractivité par la promotion d’activités diversifiées et d’entreprises de qualité. Un soin particulier sera accordé au paysage et à l’architecture. Le renforcement du réseau de bus est également prévu. Des chemins piétonniers et cyclables seront aménagés pour faciliter la traversée du site afin de rejoindre les zones de logements, les Hautes Écoles et les arrêts de transports publics.

Situé entre les vignes du coteau et le lac, ce site est traversé au nord par l'autoroute, et les voies ferrées. A l'est, se trouvent le couloir de la Venoge et la colline de Monteiron. Il se développera le long des axes de transports publics et des haltes ferroviaires. De larges surfaces sont disponibles au nord et réunissent, pour la plupart, plusieurs conditions permettant un développement rapide.

Proche de la gare et relié à la gare de Morges par les deux lignes structurantes de transports publics de la région et la future voie verte d’agglomération, ce site est déjà très bien desservi. Il prévoit le maintien d’une part importante d’activités secondaires tout en intégrant du logement. Le site est amené à accueillir une grande partie du développement de la région morgienne : logements et équipements scolaires à Prairie Nord Eglantine, logements, commerces, activités secondaires et équipements à SudVillage.